J’ai fait une saison de serveur à Arcachon : mes conseils

saison-arcachon-serveur

J’ai toujours eu un caractère assez indépendant ce qui m’a conduit à vivre de nombreuses expériences durant ma vie. Ces diverses expériences ont toujours été enrichissantes. Celle dont je me souviendrais pour le restant de ma vie, est ma saison de serveur à Arcachon.

Nous sommes au mois de juin et je viens de réussir mon baccalauréat scientifique. Venant de fêter mes 18 ans je décide de mélanger travail et vacances durant l’été à venir. Je sollicite pour cela un couple d’amis de la famille qui tient un restaurant en bordure d’océan sur Arcachon. Je leur demande de m’engager en tant que serveur pour la saison. Ils acceptent bien volontiers ayant besoin de main d’œuvre.

Des premières fois en cascade

Habitant Valence dans la région Rhône-Alpes, Arcachon ne se situe pas juste à côté. C’est donc un véritable départ pour deux mois loin de chez moi. C’est la première fois que je quitte la maison pour une si longue durée mais je n’appréhende pas du tout. Bien au contraire, je suis plutôt excité et content de me débrouiller par moi-même. Il s’agit de plus de ma première expérience professionnelle. C’est donc une aventure pleine de première que je m’apprête à vivre.

L’arrivée à Arcachon

Une fois arrivé à Arcachon, je me rends au camping que j’ai réservé pour les deux mois à venir. Je découvre mon petit chez moi qui me convient tout à fait. Dès le lendemain matin, je commence à travailler au restaurant des amis de mon père. Plus exactement ce premier jour est dédié à me former en tant que serveur. Je n’ai donc pas le temps de découvrir le patrimoine local, la forêt des Landes ou même de tremper les pieds dans l’océan Atlantique.
Le restaurant se situe véritablement en bordure d’océan, il est très fréquenté par les touristes et les baigneurs.

serveur-saison-arcacgon

La découverte du monde de la restauration

Je comprends et j’assimile assez vite les attentes des patrons quant à mon travail. Je suis plutôt avenant et je possède une bonne résistance au stress. Cette dernière qualité est à mon avis la plus essentielle si l’on veut faire une saison de serveur dans cette station balnéaire. En effet, les coups de feu entre 12h et 14h sont terribles. Une organisation optimale doit être respectée, autrement on se retrouve débordé en à peine deux petites minutes, et alors c’est fini.

Le travail de serveur est très physique car l’on marche tout le temps. Mais le plus usant, c’est bien l’aspect humain. Il faut toujours garder le sourire avec les clients, qui eux ne se privent pas de faire des remarques. Cependant, je m’étonne à m’éclater dans ce poste de serveur.

Je travaille de 10 heures le matin jusqu’à 15 heures, puis de 18 heures jusqu’à minuit c’est beaucoup mais c’est quand même pas la dictature Coréenne. C’est un volume horaire conséquent, et ce, six jours sur sept. Mais c’est tout à fait ce que je recherchais.

Je profite alors de mon jour de repos par semaine pour visiter Arcachon et me prélasser sur la plage, tout en écoutant le single Happy, cas soyons honnête, c’est que du bonheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *